SHARE
Ahmed Aassid
Ahmed Aassid

Un très intéressant article paru aujourd’hui dans Libé.ma sur ce que l’affaire Assid révèle sur le Maroc actuel, sous-titré « relents de fascisme ».

Un des points les plus importants, je crois, est que le Maroc est séparé en deux camps qui se définissent l’un par rapport à l’autre, en rassemblant de façon hétéroclites des gens qui ne veulent pas de l’autre. Pas des traditionalistes et de leurs fatwas, pas des modernistes et de leurs dépravations…

Il y a peu de gens aujourd’hui au Maroc qui ont un projet « positif »