SHARE

C’est peut être parce que le premier des incendies de l’été a été le plus impressionnant, le plus destructeur et le plus buzzé qu’on y fait plus attention, mais j’ai l’impression qu’en ce moment, il se produit au moins un incendie “par semaine”

(en réalité, c’est plutôt tous les quinze jours).

La destruction du MacDonalds de Marrakech

Le MacDonalds de Marrakech, en proie aux flammes
Le MacDonalds de Marrakech, en proie aux flammes

Ou plutôt la destruction d’un des quatre MacDonalds, celui situé route de Casablanca. (La chaîne dispose de trois autres restaurants à Marrakech, un au dessus de la gare ONCF, un au Marjane et un dans le Guéliz)

C’est là que tout a commencé, le 27 août. Survenu en soirée, l’incendie a complètement détruit l’établissement, sans faire de victimes, d’ailleurs. Les photos ont inondé twitter et facebook,  aussitôt, et la vidéo amateur postée sur Youtube montre bien la violence de l’incendie.

Trois cent personnes, donc, se trouvaient sur les lieux quand l’incendie s’est déclaré, à cause d’un court circuit dans une armoire électrique.

Pour ceux qui connaissent ce restaurant MacDonalds, c’est un drive-in qui est situé sur une des avenues les plus fréquentées de Marrakech. En soirée, à la fin de l’été, alors que tous les marocains profitaient de la fin des vacances après Ramadan, on peut imaginer le nombre de personnes dehors, le risque d’embouteillages…

Bref, tout s’est bien terminé, et la société MacDonalds a aussitôt annoncé son intention de reconstruire ce restaurant au plus vite.

L’immeuble “17 étages” à Casablanca

L’incendie de cet immeuble situé au coeur de Casablanca, à proximité de l’avenue des F.A.R. et de la Medina, est totalement différent.

A la différence du MacDonals, l’immeuble Liberté (c’est son vrai nom), est un monument historique, un bâtiment à l’architecture novatrice construit dans les années cinquante. Il était à l’époque le plus haut d’Afrique, d’où son surnom “17° étage”, faisant référence à sa terrasse, d’où on a une vue superbe sur Casablanca.

A la différence de l’incendie du MacDonalds, il a eu lieu très tôt le matin, vers 7 heures.

Et surtout, à la différence de l’incendie du MacDonalds, il a été très vite maîtrisé, ce qui a permis d’éviter toute destruction.

En revanche, comme l’incendie du MacDo, on en a parlé tout de suite sur Twitter !

Le tribunal de Commerce de Marrakech

Aujourd’hui, on apprend qu’un incendie s’est déclaré au Tribunal de Commerce de Marrakech. Incendie qui n’a pas fait de victimes, (les personnes employées par la société de surveillances, qui avaient été intoxiquées par les fumées, sont déjà ressorties de l’hôpital), et qui a été, lui aussi rapidement maîtrisé.

Incendie qui serait dû, comme au MacDo, à un court circuit / problème de tableau électrique.

Conclusion ?

Soit ça brule beaucoup au Maroc, soit les journaux n’ont pas grand chose à dire.

En tout cas, dans un pays où l’assurance habitation n’est pas obligatoire, et où les installations électriques sont souvent de qualité “moyenne” (pour rester optimiste), avoir son extincteur chez soi n’est pas un luxe.